RSS

Archives de Tag: elfe

Le vol du sésame

Mauvaise surprise due aux vacances : on prépare une partie et… il manque la moitié des joueurs !

😉

Ce sont les vacances, et ils ont bien raison. Mais du coup : improvisation en catastrophe d’un scénario pour 4 !

Vieille ficelle : l’objet important du groupe, le « sésame » qui leur permettra de rencontrer l’empereur des krags, leur est donc dérobé.

L’un de mes joueurs voulait changer de personnage, ça a été l’occasion de neutraliser son actuel pour introduire le nouveau, un membre de l’aristocratie, honteusement richissime, qui travaille comme inspecteur « pour le plaisir »…

Ressorts très courants : enquête dans les bas fonds de la capitale, bouges infâmes et sociétés secrêtes malsaines… Beaucoup de roleplay, d’enquête et de jus de cerveau et – quand même! – une bonne bagarre à la fin.

La campagne est sauvée ! L’objet a été récupéré (heureusement pour mon scénario !!!), la suite au prochain épisode !

Publicités
 
 

Étiquettes : , , ,

Campagne dans les île-mondes, les mercenaires de la Tête Noire

Je participe à deux tables de jeu, l’une dont je vous ai parlé l’autre fois, la seconde que j’ai le plaisir de partager avec l’excellent auteur de Douaratil et son adorable famille.

Cette table regroupe à la fois des joueurs confirmés avec quelques décennies d’expérience et de très jeunes joueurs. Un grand écart scénaristique à réaliser puisqu’il faut éviter les sujets trop adultes (sexe et sauvagerie) sans pour autant tomber dans le bisounours soporifique.

Cette tablée se compose d’une bande de mercenaires provenant d’une groupe de « routiers » itinérants de quelques centaines de combattants, la Tête Noire. Commandés par un krag rouge déshonoré et son bras droit, un sorcier humain assez puissant, cette bande vend ses services aux plus offrants.

Viking male

Olaf, le mercenaire manna

Mon petit groupe de joueurs se compose de :

Sofya, une humaine du peuple Romani qui exerce ses talents de tueuse à gage et espionne.

Orovaku, grand frère de Sofya, magicien amateur et escamoteur d’objets de valeur… Rusé, filou, beau parleur…

Olaf, un humain du peuple manna, combattant sans état d’âmes. Le mercenaire, dans toute sa splendeur.

Myrdhinn, un humain du peuple kelt, initiée à la science des herbes médicinales et à la magie forestière, récemment béni par le dieu kelt Cernunos. Il évolue depuis dans une initiation druidique…

Maya, une hybride femme-chat, souple et agile, combattante experte au corps à corps et excellente en infiltration.

Bladvara, un traqueur gobelin des profondeurs. Rusé, sale, fourbe… un gobelin, quoi.

Svenia, une jeune alf de 20 cm de haut, légèrement lumineuse. Petite magicienne de soutien, parfaite pour explorer les zones difficiles d’accès grâce à ses ailes !

Je leur fais vivre des aventures depuis quelques temps, mais ce petit groupe évolue et mes jeunes joueurs m’étonnent par leur créativité et leur ingéniosité. Et leur endurance ! Quand les vieux (dont je fais partie!) peinent à rester éveiller, eux sont prêts à faire la nuit blanche !!!! 😉
Morovan, le manna                                  Faudrait pas vieillir !!!!!

Après avoir exploré (et quelque peu pillé) un village abandonné où se trouvait une tour mécartefact krag, cette petite bande a ensuite servi d’éclaireurs sur une île-mineure dominée par une colonie winaqil (des humains dont les origines proviennent de tribus mayas). Rencontre avec des tribus de femme-araignées, découvertes de quelques charmantes coutumes (dont l’arrachage de cœur…) et assaut final contre la cité qui fut convenablement pillée !

Sofya, la romani

Sofya, la romani

 

Après ces péripéties, notre compagnie de mercenaire a emprunté un portail vers une île-majeure actuellement plongée dans le long sommeil du grand hiver (une nuit permanente et glacée de 75 jours…) Une cité krag leur a offert un abris (payant, bien entendu), et une nouvelle opportunité de gagner de l’argent : Seraniel, un homme du peuple des anges (des mutants issus des romanis, humains dotés d’ailes leur permettant de voler !) a engagé notre petite bande pour lui servir d’escorte. Son but ? 250 km à travers les plaines glacées, en traîneau, pour rejoindre une ancienne cité des anges et comprendre pourquoi elle ne donne plus signe de vie depuis 10 ans.

Organisation, provisions, engager des guides… Quel boulot !

 

Bladvara, le gobelin

Bladvara, le gobelin

 

Étiquettes : , , , , , , , ,